Publié : Le 16/02/2017 à 14:28:26
Le Gouvernement doit protéger les activistes pro-démocratie

Kinshasa, le 15 février 2017 : L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) appelle le Gouvernement à mettre fin au harcèlement des activistes pro-démocratie en République démocratique du Congo.



De janvier 2016 à février 2017, l’ACAJ a dénombré 103 cas d’arrestations et détentions arbitraires, tortures et mauvais traitements des membres de mouvements pro-démocratie dont 64 de LUCHA (18 à Kinshasa, 32 à Goma, 7 à Bukavu, 5 à Bunia et 2 à Mbuji-Mayi), 17 de l’UJCC (à Kinshasa), 11 de FILIMBI (6 à Kinshasa et 5 à Kisangani), 4 de la 4eme VOIX (3 à Goma et 1 à Kinshasa), 4 de Compte à rebours (à Kinshasa), Un de NOGEC (à Kinshasa), 2 du collectif des anciens présidents des étudiants et forces vives (à Kinshasa). 102 ont été libérés, mais un membre de Lucha, M. Fabrice Kubuya, est toujours détenu à la prison de Munzenze à Goma.



Ces activistes pro-démocratie ont été ainsi réprimés, par les services de sécurité, pour avoir exercé ou défendu les libertés fondamentales de citoyens garanties par les articles 22, 23, 25, 26, 27 et 37 de la Constitution, ou avoir exigé l’organisation de l’élection présidentielle avant la fin de l’année 2016.



Ils ont rapporté à l’ACAJ d’avoir été victimes notamment des mesures délibérées visant à leur causer des souffrances telles que le confinement dans une cellule d’isolement sans lumière pour de longues durées, et détenus nus dans des cellules surpeuplées sans hygiène sans accès à l’eau, à la nourriture, ni aux soins médicaux, et dans des conditions sanitaires déficientes comme punition à cause de leur engagement citoyen.



Quatre activistes pro-démocratie ont spécifié: « qu’alors qu’ils manifestaient pacifiquement devant les bureaux de la CENCO le 13 décembre 2016 pour réclamer l’organisation des élections, ils ont été brutalement enlevés, embarqués à bord d’un véhicule 4x4 de marque nissan, cagoulés et acheminés au camp militaire Tshatshi. Avant d’entrer au cachot, ils ont été déshabillés et détenus dans cet état … » !



L’ACAJ condamne la répression systématique des activistes pro-démocratie et appelle le Gouvernement et la Majorité présidentielle à appliquer l’Accord global et inclusif du 31 décembre 2016 pour vite résoudre la question de déficit de légitimité, ouvrir l’espace des libertés publiques à tous les courants politiques et sociaux et assurer la protection des activistes pro-démocratie ainsi que leur travail.



L’ACAJ exige la libération sans condition de Fabrice Kubuya de Lucha contre lequel le Parquet de Goma vient de requérir aujourd’hui la peine de trois ans de prison ferme pour « incitation à la désobéissance civile ».



Pour tout contact :

Me Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ

Téléphone : +243814043641

Email : kapiambag2@gmail.com

Fil d'actualité [+]
Publié : Le 10/06/2017 à 11:5:44
L’ACAJ contre l’admission de John Numbi à l’ordre des Héros nationaux Kabila-Lumumba
Publié : Le 10/03/2017 à 13:10:38
Sensibilisation des femmes sur la lutte contre les abus familiaux
Communique & Publication [+]
Publié : Le 16/05/2017 à 1:10:16
Prof Andre? Mbata a? la Majorite? pre?sidentielle ... [Lire]
Publié : Le 18/12/2016 à 12:1:4
Transmission de la liste de des prisonniers politi... [Lire]
Restez Connecter